HENKE Audrenne

HENKE Audrenne

Directrice
Bonjour

Le mot de la directrice

Pour vivre en société, nous avons tous besoin de cohésion, même en devenant autonome, l’individu continu à être dépendant de la société. L’altruisme est une base fondamentale de toute vie sociale, pour vivre ensemble, les hommes doivent faire des sacrifices mutuels (des concessions) ; Avec les populations que nous accueillons, le travail éducatif sera de permettre à chacun d’accéder à des concessions sans pour autant qu’il se retrouve dans une position de dominé (soit par l’institution, soit par un éducateur, soit par un autre usager) pour se constituer et vivre de manière apaisée, chacun d’entre nous a besoin de régularité. Cette régularité, se construit pour les résidents  de l’AAPHTV à partir de nos actions et de notre parole.

Ce sont  les gestes du quotidien, qui vont  petit à petit amener à pouvoir passer du faire-avec au faire-savoir qui l’amènera vers le savoir-faire. 

Enfin, vivre dans un même lieu confère aux individus une pensée et une place commune, puisqu’ils coexistent dans un même espace, ils sont forcément en relation et partage bon gré ou malgré les lieux de vie.

Le temps marque les lieux notamment les absences, la mémoire… si le lieu est stable, cela induit qu’il y a des limites, des frontières, des repères : c’est la délimitation du visible et de l’invisible, de l’intérieur et de l’extérieur.

Pour cela des moyens sont nécessaires et il est indispensable pour maintenir ce niveau de qualité en ayant un niveau d’exigences pour les moyens qu’ils soient humains (professionnels qualifiés, compétents, motivés…) et  matériels (budget adéquat avec les dépenses).